Toulouse, un 16 avril à la Prairie des Filtres

dans Le mouvement

Il y a exactement deux ans, le dimanche 16 avril 2017, Toulouse, ses voisines et ses voisins se donnaient rendez-vous à la Prairie des Filtres, en bord de Garonne, pour participer au meeting de Jean-Luc Mélenchon pour la liberté.

Ce fut un vrai moment de chaleur populaire. De communion républicaine. Des dizaines de milliers de personnes réunies. Des sourires échangés. Des rires partagés. Des larmes aussi. Des utopies. Des espoirs pour l’avenir. Des envies de commun(s). Les arbres étaient en fleur. Le ciel était bleu. Les bras dénudés. Il faisait bon ce seize avril de l’an deux mille dix-sept.

Ce jour-là, le candidat a défendu dans son discours la liberté sous toutes ses formes : liberté d’expression, liberté de consciences et, surtout, conditions matérielles d’exercice d’une liberté pleine et entière. Il a en particulier évoqué les droits nouveaux qu’apporterait une 6ème République.

Une semaine après, 29,17% de la ville rose mettaient un bulletin Jean-Luc Mélenchon dans les urnes. Près de 30% se prononçaient en faveur de L’Avenir En Commun comme projet et programme politique. Appuyaient la démarche de La France insoumise.

Depuis, les député-e-s de La France insoumise ont su répondre présent à l’Assemblée nationale face à une majorité votant comme un seul robot. Et les Insoumis-es sur le terrain continuent à convaincre. À faire vivre L’Avenir En Commun. À chercher à rassembler. À être présent-e-s dans les luttes. Sociales. Écologiques. Démocratiques. À appuyer le mouvement des des Gilets jaunes. À mener le combat pour une autre alliance européenne. Hors des traités. Avec les peuples. À dessiner demain. Ici et maintenant.