Airbus / Economie régionale : Y a t-il encore un pilote dans l’avion?

dans Communiqués

La décision est tombée hier, jeudi 14 février: Airbus abandonne l’emblématique A 380.Sanction d’une erreur stratégique manifeste d’avoir construit un tel monstre dans un monde où l’impératif écologique commence à s’imposer et où les surcoûts d’infrastructure d’aéroport ne sont plus de mise.

Le coût financier sera de 20 milliards et 3500 employés sont sur la sellette.
Un vice-président de Toulouse Métropole a même évoqué en séance du Conseil Métropolitain un scénario catastrophe dans les prévisions du financement de la 3 ème ligne de métro en évoquant l’avenir et la viabilité d’Airbus.

Cet accident industriel révèle au grand jour la dépendance de la mono-activité autour de l’aéronautique pour Toulouse, son agglomération et l’ensemble de la région.

Une nouvelle stratégie s’impose à l’Etat et aux collectivités locales, de piloter un plan décennal, pour diversifier l’économie, à partir des immenses besoins sociaux et écologiques, en aidant en priorité les SCOP et les PMI/PME.

Il en va de l’avenir de l’emploi, de l’activité économique et de nos territoires.

Toulouse, le 15 février 2019


Jean-Christophe Sellin, Conseiller régional France insoumise